Skip to content

Notre Histoire

Le mouvement parental s’est construit autour de familles portant l’idée que leurs enfants
étaient des citoyens comme les autres et, qu’à ce titre, ils avaient les mêmes droits.

UNE HISTOIRE

Dans les années 1950/60, les seules solutions de prise en charge des enfants déficients intellectuels étaient au mieux l’hôpital ou l’asile, dans les cas les plus désespérés. Le mouvement parental, regroupé au sein de l’Unapei, s’est construit autour de familles portant l’idée que leurs enfants étaient des citoyens comme les autres et, qu’à ce titre, ils avaient les mêmes droits. Il fallait donc créer des prises en charge alternatives.

aux-ateliers-sous-roches

C’est ainsi qu’ont été d’abord créés des établissements éducatifs, puis des ateliers de travail protégé, qui sont devenus après les Lois de 1975 les IME, CAT puis ESAT, Ateliers Protégés (AP) puis Entreprises Adaptées (EA), Foyers, MAS, FAM, SAVS

Dans notre département, cette mobilisation s’est faite dès 1955. C’est ce qui explique la place prépondérante de ces associations adhérentes au mouvement comme gestionnaires d’établissements médico-sociaux dans le Doubs. Leur volonté manifeste était de couvrir l’ensemble du territoire départemental et de répondre aux besoins là où ils émergeaient, dans les zones rurales, comme en ville.

De cette dynamique associative sont nées sept associations locales : Baume-les-Dames, Besançon, Maîche, Montbéliard, Morteau, Ornans et Pontarlier. Ces sept sections gèrent aujourd’hui quelques 80 établissements et services, 3500 places, 1750 salariés, et apportent une réponse aux besoins locaux, mais participent également au développement économique.

UN INVESTISSEMENT

Tout ceci n’a été possible que grâce à l’investissement sans réserve de quelques personnes, nos pionniers, qui ont joué alternativement les rôles de bâtisseurs, gestionnaires et financiers. Ils auront été des visionnaires avisés dans un environnement socio-économique, législatif et règlementaire propice.

L’AFTC (Association des Familles de Traumatisés Craniens et cérébro lésés) de Franche-Comté est une association beaucoup plus récente (créée en 1996 et régionale depuis 2003) mais qui a été amenée, lors de son développement, à se rapprocher de l’Adapei de Besançon. En effet, au moment où les décideurs financiers (DDASS et DRASS) ont souhaité l’implantation de l’UEROS sur Besançon pour la conforter dans son fonctionnement régional, ils ont validé la reprise de son agrément par l’AFTC.

ancienne_classe

L’association ne disposant alors d’aucun service, il lui a été demandé de s’appuyer sur les compétences d’une association gestionnaire et c’est l’Adapei de Besançon qui s’est positionnée. D’où une convention de gestion entre nos deux associations depuis 2007.

Les signataires veilleront scrupuleusement à ce que les sections locales de l’Adapei du Doubs conservent un rôle actif dans le nouveau dispositif. Les évolutions de tous ordres nous obligent à réagir dans cinq directions principales si l’on veut maintenir, voire améliorer, le niveau d’accompagnement des personnes en situation de handicap.

UN ENGAGEMENT

Nous prenons l’engagement de :
nous regrouper afin de solidifier notre position de parents et amis gestionnaires pour être des interlocuteurs respectés par l’administration sur le principe que « l’union fait la force »,
partager les compétences des administrateurs entre toutes les associations,
– doter l’Adapei du Doubs de professionnels compétents à tous les postes stratégiques, ainsi que des outils performants qui nous permettent de faire face à nos nouvelles responsabilités,
– assurer aux personnes en situation de handicap un accompagnement de qualité dans un esprit d’équité territoriale (égalité de traitement quels que soient leurs habitat et territoire) et à proximité de leurs racines, souvent portées par le milieu familial, si cela fait partie intégrante de leur projet individuel,
optimiser les moyens alloués,
échanger sur les pratiques de travail dans tous les domaines d’activités pour mutualiser les meilleures.

ancienne_photo_pontarlier

C’est pourquoi les Adapei de Baume-les-Dames, Besançon, Maîche, Montbéliard, Morteau, Ornans, Pontarlier décident de regrouper dans une association commune, la totalité des agréments et des moyens y afférant. Cette Adapei du Doubs n’a pas de limitation départementale. Elle est au contraire ouverte à toute association qui, par son appartenance à un bassin d’emploi ou de vie identique ou par ses besoins propres serait amenée à la rejoindre.

Portes Ouvertes à Jardiflor
Du 28 au 30 avril à Seloncourt
Ce week-end, Jardiflor fête le printemps en organisant ses très attendues portes ouvertes du 28 au 30 avril. Le personnel vous attend avec un grand choix de plantes pour égayer vos habitations, balcons et jardins. Vous y découvrirez également un large choix de géraniums, potées fleuries, suspensions, plantes à massif. Jardilfor, c'est rue du Bannot à Seloncourt. La campagne de printemps durera quant à elle jusqu'au 3 juin.